Duke Ellington Enlarge

Articles

Duke Ellington Génie du Swing

  • En

Compositeur et arrangeur de génie, Duke Ellington a su allier son sens du swing à des orchestrations grandioses où se mêlent l'esprit du blues et l'histoire de son peuple.

Cotton Club

Issu de la "petite bourgeoisie de couleur", Edward Kennedy Ellington, est né à Washington, DC, en 1899. Enfant, il est autant attiré par le base-ball, le dessin et la musique. Dès l'âge de sept ans, il joue du ragtime. Après des études d'art décoratif, celui qu'on appellera plus tard Duke pour son élégance, opte pour la musique. Rapidement, il est engagé par plusieurs orchestres avant de monter, en 1923 à New York, sa propre formation. Baptisé "The Washingtonians" en l'honneur de sa ville natale, son grand orchestre révolutionnera le monde du jazz pendant un demi siècle. En 1927, il devient le chef d'orchestre attitré du "Cotton Club" de Harlem. Il jouera dans cette salle mythique pendant plusieurs années, ainsi qu'au Paramount et au Fulton avec Maurice Chevalier. Dès cette époque, sa célébrité dépasse largement New York.

Tournées triomphales

En 1933, il remporte un succès triomphal lors d'une tournée en Europe. Dès lors et pendant plusieurs décennies, Duke Ellington va parcourir le monde, raconter l'histoire de son peuple grâce à des références musicales permanentes à la culture afro-américaine. Avec sa formation, qui restera toujours de très grande classe, il obtient le même succès. A partir des années 1960, il effectue des tournées pleines de swing aux quatre coins du globe. Duke Ellington joue aussi bien dans les clubs les plus huppés que dans les bars obscurs, les salles de concert, les dancing populaires et les festivals. Il s'adresse à tous les publics, de toutes origines et classes sociales.

L'un des plus grands jazzmen

S'il est l'un des plus grands musiciens de jazz avec Louis Amstrong, l'un des plus appréciés du grand public, c'est grâce à ses compositions musicales, mais aussi à ses rythmes populaires qui parlent à tous. Son orchestre est considéré comme l'un des meilleurs au monde. Son travail de création est comparé à celui des compositeurs classiques. Duke Ellington a reçu la médaille présidentielle de la liberté lors de son soixante-dixième anniversaire, en 1969, à la Maison Blanche. Il est le seul jazzman à avoir obtenu, en 1973, un titre de docteur honoris causa de l'Université de Columbia. L'année suivante, il est parti swinguer au paradis du blues.

December 17, 2012 10:38:33 AM CET

Download article (require acrobat reader 8 or higher - download it here)

Authentified Authentified
User
Self made
Presented by MyOfficialStory

My contents

Order by Date Title
Loading